Campus des métiers et des qualifications : Bienvenue

 

L’essor des technologies numériques constitue pour les entreprises de la construction : Bâtiment et Travaux Publics (BTP) un phénomène disruptif majeur, une rupture par rapport aux tendances et aux référentiels préexistants. Il reconfigure leur environnement externe (demande, intensité concurrentielle) et interne (processus, organisation). Il touche l’ensemble des activités économiques, rendra obsolètes certains modèles économiques, en engendre de nouveaux. Dès lors, anticiper les mutations pour éviter de les subir devient le mot d’ordre des entreprises déterminées à saisir, au terme de leur transformation numérique, les nouvelles opportunités qui s’offrent à elles.
L’utilisation généralisée d’outils numériques dans le secteur de la construction vient améliorer la qualité et la productivité des acteurs du secteur. La maquette numérique, par exemple, procure à tous les acteurs d’un chantier (constructeur, architecte, pouvoirs publics locaux et maître d’ouvrage) une visibilité en temps réel sur le respect des coûts et des délais, tout en évitant d’avoir à saisir les mêmes informations à de multiples reprises, qui sont autant de sources de surcoûts et d’erreurs (en France, l'Agence de Qualité de la Construction évalue à 10 milliards d'euros / an les coûts de non qualité).
Au-delà de la phase de conception, les outils numériques permettent également aux acteurs de la construction d'adapter leur offre et de la rendre compatible avec un écosystème de plus en plus numérique, intégrant les systèmes domotiques ou de
gestion "intelligente" des réseaux d’énergie et d’éclairage notamment.

Le projet campus des métiers « BTP et usages du numérique » a pour objectif :

  • de participer à la relance de la filière du BTP au niveau régional,
  • d’anticiper et favoriser les conditions de réussite des nouveaux emplois de demain,
  • de répondre aux besoins en formation (à tous les niveaux de qualification et pour les différents
    publics) des différents secteurs de la filière,
  • de fédérer dans un même réseau, l’ensemble des initiatives, des efforts et des moyens au
    bénéfice :
    • des apprenants : jeunes élèves, apprentis ou étudiants, pour leur faciliter la lisibilité des parcours de formation et des conditions mises à leur disposition pour contribuer à leur réussite,
    • des salariés ou demandeurs d’emploi, pour consolider ou pour acquérir les compétences professionnelles attendues par les entreprises du bâtiment et des travaux publics,
    • des entreprises, pour recruter des personnels qualifiés correspondant à leurs attentes, améliorer les compétences de leurs salariés et appuyer leur développement scientifique et technique.

Dans le réseau ainsi constitué la présence des laboratoires de recherche et des centres de transferts de technologie, permettront d’adapter les parcours de formation aux évolutions scientifiques et technologiques. Cette coopération vertueuse renforcera l’efficience économique tout en favorisant la créativité et l'innovation propres à l'intégration de nouvelles technologies dont celles liées au numérique.

Modifier le commentaire 

par admin le-garros le 21 juin 2017 à 17:35

haut de page