En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Arts Visuels

A la manière de Raymond Depardon

Publié le mercredi 19 octobre 2016 08:25 - Mis à jour le mercredi 19 octobre 2016 08:29

À la manière de Raymond Depardon

depardon2.jpg

Biographie

 

Né le 6 juillet 1942 dans une famille d’agriculteur à Villefranche-sur-Saône, dans le Rhône, Raymond a déjà une carrière bien remplie, il est Photographe, Photojournaliste, Réalisateur, Scénariste, Auteur et Documentaliste. Il est créateur de l'agence photographique Gamma en 1966 et aussi membre de Magnum Photo, une coopérative photographique depuis 1979. Il tourne son premier film documentaire en 1969 qui sera suivit de plusieurs autre et en 1973 il réalise son premier long métrage sur la campagne présidentielle de Valérie Giscard d’Estain. Il quitte la direction de l’agence Gamma en 1979 et rentre à Magnum dont il deviendra le vice-président européen l’année suivante. c'est lui qui a réalisé la photo officielle de François Hollande, le 29 mai 2012.

Parmi ses différentes œuvres l'on compte : 63 livres, 56 films et 4 expositions

 

L’errance n’est ni le voyage ni la promenade mais cette expérience du monde qui renvoie à une question essentielle : qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi ici plutôt qu’ailleurs ? Comment vivre le plus longtemps possible dans le présent, c’est-à-dire être heureux ? Comment se regarder, s’accepter ? Qu’est-ce que je suis, qu’est-ce que je vaux, quel est mon regard ? « Raymond Depardon »

 

depardon-011.jpg

 

Analyse De L'œuvre

Cette photographie est issue d’une réflexion du photographe sur un sujet assez abstrait : l’errance.

 

Cette image fait partie d’une série ou toutes les photographies on été réalisés de la même manière à savoir cadrage vertical et souvent une ligne directrice fuyant à l’horizon.

 

Cette photographie représente une route au milieu d’un désert. L’horizon divise l’image en deux dans la hauteur et la route se déroule jusqu'à l’horizon, la ligne médiane divise le bas de l’image en deux.

 

Ces lignes directrices créent une impression d’infinité et d’immensité.

 

La série d'où est extraite cette photographie était destiné à deux supports : une exposition et un livre.

 

L’exposition était construite de manière à ce que les tirages soient placé cote à cote sur un mur fermé sur lui même, les tirages formaient donc une frise continue dans laquelle le visiteur pouvais suivre l’errance du photographe.

 

Le livre est à double entré les pages de gauches sont consacré à une réflexion du photographe sur l’errance, les pages de droites sont consacré à une image extraite de l’exposition.

 

TP1 imitation Raymond Depardon Matéo Gambarelli.jpg

Pièces jointes